La Bibliothèque nationale de France

 

Logo BnF

Logo de la Bnf, source: bnf.fr

La Bibliothèque nationale de France (BnF) est une institution qui a pour mission de conserver, collecter, cataloguer et rendre accessible au plus grand nombre les milliers de documents édités ou diffusés en France chaque année. Sa création est issue d’un long processus politique qui remonte au Moyen Âge.

 

 

Historique

Les évolutions d'une bibliothèque nationale en France sont liées à des volontés politiques. La BnF est héritière des collections royales constituées depuis la fin du Moyen Âge.

C'est le roi Charles V (1364-1380) qui lance la mode en rassemblant tous ses ouvrages dans une pièce dédiée au Louvre.

Le premier grand bouleversement est l'ordonnance du 28 décembre 1537. François Ier demande aux imprimeurs et aux libraires d'envoyer au château de Blois un exemplaire de chaque ouvrage imprimé dans le royaume. Cette obligation est appelée "dépôt légal".

À partir de 1666, Colbert mène une politique d'accroissement des collections de la bibliothèque royale. Il y voit l'occasion d'asseoir, de façon plus conséquente, la grandeur de Louis XIV. Les ouvrages sont, à cette occasion, transférés du Louvre au quartier qu'ils occupent actuellement sur le site Richelieu-Louvois.

L'abbé Bignon est nommé bibliothécaire du roi en 1719 et décide d'organiser les ouvrages et de les répartir en différents départements.

Pendant la Révolution française, la Bibliothèque du Roi devient la Bibliothèque Nationale. Même si le dépôt légal est supprimé pendant trois ans, la collection augmente considérablement. Les confiscations des biens du clergé, de la noblesse et de la couronne viennent l'alimenter.

Le XIXème est un siècle où des efforts de modernisations sont faits. Les apports de nombreux ouvrages pendant la Révolution rendent les espaces trop petits pour pouvoir tous les accueillir. Napoléon III confie à l'architecte Henri Labrouste la reconstruction sur place d'une partie des bâtiments. Ces modifications permettent la création de nouvelles salles comme la salle Labrouste, longtemps le symbole de la Bibliothèque.

Salle Labrouste nveau site

La salle Labrouste en travaux en 2015, source: blogue.bibliothèque.inha.fr

Le XXème siècle est celui du bouleversement. L'explosion des imprimés mais aussi des nouveaux supports (cassettes audio, VHS, disques) demandent une place de stockage qui n'existe pas. À titre d’exemple, 12 414 ouvrages sont reçus au titre du dépôt légal en 1880 et 45 000 en 1993. C'est le 14 juillet 1988 que François Mitterrand annonce la création d'une nouvelle Bibliothèque. Lors de son discours Il souhaite « la construction et l'aménagement de l'une ou de la plus grande et la plus moderne bibliothèque du monde [...] qui devra couvrir tous les champs de la connaissance, être à la disposition de tous, utiliser les technologies les plus modernes de transmission de données, pouvoir être consultée à distance...». Le site François Mitterrand, conçu par l'architecte Dominique Perrault est inauguré le 30 mars 1995.

fm vue seine gd nveau site

Le site François Mitterrand de la BnF, vue de la Seine, source: bnf.fr

Les missions de la BnF

La BnF a le statut d'établissement public à caractère administratif et est sous la tutelle du Ministère de la Culture. Ses missions sont définies par le décret n° 94-3 du 3 janvier 1994. Il y a deux enjeux majeurs.


Le premier est de collecter, conserver et cataloguer. La source la plus importante d'enrichissement pour la BnF est le dépôt légal. Il permet d'établir la "bibliographie nationale française" en enregistrant tous les documents imprimés, édités ou diffusés en France. Le dépôt légal concerne aussi bien les livres que les cartes postales, les vidéos ou les fichiers web. Les collections peuvent aussi être augmentées par des acquisitions de la Bibliothèque, des dons, des legs et plus rarement des dépôts. Elle est dans l’obligation de produire un catalogage de référence pour l'identification des documents édités ou diffusés en France. Enfin, la conservation des documents, préventive ou curative, est assurée par plusieurs ateliers spécialisés selon les types de documents et les techniques de conservation dont dispose la BnF.

Le second enjeu est de rendre accessible au plus grand nombre les collections. Le moyen le plus efficace pour cela est la numérisation des documents. La création de la bibliothèque numérique Gallica permet à près de 30000 personnes de consulter une grande partie des ouvrages conservés à la BnF. Le dernier ajout notable est celui des deux Bible de Gutenberg que la BnF conserve. Les fonds sonores sont également accessibles par ce biais. Les internautes peuvent ainsi écouter les chansons et musiques de la Première Guerre mondiale autant que des chants de Noël.

Bien qu'étant une idée très ancienne, la BnF a su s'adapter aux évolutions technologiques et propose à son public des services de qualités sur place ou sur internet . Toutes sortes de documents y sont conservés et on peut même y jouer aux jeux vidéos !

Rédactrice : Rachel Sarrue

Correctrices : Pauline Duclos, Pauline de Vençay, Justine Meignan

Enregistrer

Enregistrer