Étudiants en Master 1

Audrey DAVID

photo id2

Qui suis-je

J’ai 38 ans et suis originaire du Jura. Je me suis installée dans le Morbihan il y a quelques années et suis totalement tombée sous le charme de la région Bretagne pour son patrimoine naturel, évidemment mais aussi pour la diversité et la richesse de tous ses patrimoines.

Mon parcours

Je suis titulaire d’un DUT et d’un DU en Communication internationale spécialisée (programme Erasmus à HEBO, La Haye - Pays-Bas). En 2004 j’ai obtenu une Licence Professionnelle en Développement et protection du patrimoine culturel en 2004 à l’université de Franche-Comté. J’ai choisi cette année de reprendre mes études en formation continue et ainsi, d’intégrer le Master 1 Politiques patrimoniales, développement culturel et territoires de Lorient.

Mon expérience professionnelle

Mon profil est particulier, j’ai travaillé pendant 2 ans (2006/2007) à Besançon, comme chargée de diffusion et de communication pour la compagnie du Colibri (théâtre jeune public), juste après l’obtention de ma Licence Professionnelle mais malheureusement, je n’ai pas persévéré dans le domaine culturel, préférant me réorienter vers un autre secteur professionnel pendant une dizaine d’années.

Enfin, si je devais retenir deux expériences de stage qui ont été particulièrement formatrices pour moi, ce serait :

  • Celle où j’ai pu intégrer en 2000 le service communication des Eurockéennes de Belfort (festival de musiques actuelles)
  • Celle où j’ai pu intégrer en 2005 le service des relations publiques des Subsistances, site historique lyonnais devenu aujourd’hui  « laboratoire international de création artistique » et ainsi apprivoiser la notion de patrimoine par le biais des arts vivants. Cette interactivité a tellement de sens pour moi que j’en ai même fait cette année mon sujet de mémoire professionnel.

Mes objectifs

J’ai souhaité intégrer le Master parce que le fait de vivre en Bretagne m’a fait comprendre à quel point la valorisation d’un patrimoine, qu’il soit bâti, naturel ou immatériel est nécessaire dans la construction d’un territoire et l’évolution de sa population.

Dans l’idéal, mon projet professionnel est de pouvoir allier patrimoine et spectacle vivant par l’obtention d’un poste de chargée de programmation culturelle au sein d’un site patrimonial ou pourquoi pas à plus grande échelle, dans une collectivité territoriale.

 

 

 

Grégoire Evano

gecv

 

Qui suis-je ?

Âgé de 22 ans, je suis originaire de la région lorientaise et j’étudie actuellement à l’UBS de Lorient dans le Master Patrimoine et Développement Culturel. J'ai un goût pour l'histoire et les nouvelles technologies, j'apprécie également le sport et plus précisement le football dont je suis un grand passionné depuis toujours.

Ce que j’ai fait avant

Diplômé du Baccalauréat scientifique en 2013, j’ai eu le souhait de prolonger mes études dans un domaine qui me passionne depuis l’enfance à savoir l’histoire. C’est pourquoi, j’ai suivi la licence d’Histoire spécialité géographie à l’UBS de Lorient et j’ai validé ladite licence en 2017.

Aujourd’hui

À la suite de ma licence, j’ai intégré le Master Patrimoine et Développement Culturel car ce sont les branches qui m’intéressaient le plus dans le domaine historique. Cette formation me permettra d’améliorer certains acquis ainsi que d’acquérir de nouvelles compétences au niveau culturel. À l’avenir, je n’ai pas encore défini de manière exacte mon futur métier et je compte sur la formation et les stages pour affiner mon choix. La valorisation du patrimoine bâti est un secteur dans lequel je souhaiterai travailler.

Alisson Lemière

alissonlemiere

 

Qui je suis ?

Je suis vice-présidente de l’association « Effigie » qui associe la création et la vente de photographie au profit d’associations défendant les droits des femmes. Mes séjours en Suisse Normande et la région de la Côte Nord du Québec m’ont donné le goût de la nature et des promenades. Je m’intéresse à l’urban exploration (sujet de mon mémoire professionnel) et à ses enjeux sur les musées.

Quel est mon parcours ? Quel est mon projet professionnel ? 

Originaire de Vire, j’ai fait le choix de "m’expatrier" à Lisieux pendant deux années pour effectuer un Diplôme Universitaire Technologique en Techniques de commercialisation. J’étais d’ores et déjà fortement intéressée par les cours de communication et de culture générale. J'ai monté l'exposition photographique « Esquisses de femme » dans le cadre de mon projet tuteuré de deuxième année, elle avait pour vocation de prouver que la sensualité ne rime pas avec la vulgarité. Mon appétence pour la culture s’est d’ailleurs confirmée lorsque j’ai eu l’opportunité de faire un stage en tant que chargée de projets culturels à Saint-Joseph-de-Beauce au Québec. J'ai créé un circuit patrimonial et mis à jour l'annuaire des ressources culturelles du territoire. Une licence professionnelle Communication et Valorisation des Territoires à l’université de Caen m’a donné les outils nécessaires pour mettre en place des projets de développement du territoire. Lors de mon stage dans la communauté urbaine de Caen la Mer, j'ai créé un atlas touristique sur le thème du tourisme mémoriel et participé à l'organisation d'évènements fédérateurs du territoire. J’ai choisi de suivre la formation master Politiques patrimoniales et Développement culturel à l’université de Bretagne Sud de Lorient pour enrichir ma culture patrimoniale et culturelle et avoir une formation suffisante pour devenir chargée de projets culturels.

Noémie Gonnot

 

Qui suis-je ? 

Avec un goût pour les objets anciens, je suis passionnée de mode et de musique vintage, plus particulièrement des années quarante et cinquante. Je pratique également la couture pour créer des vêtements rétro uniques.

Mon parcours :

Originaire d’Ille-et-Vilaine,et passionnée par la pratique artistique, j’ai effectué mon baccalauréat littéraire avec l'option et la spécialité arts plastiques. J’ai obtenu mon baccalauréat en 2014.

A la suite de cette obtention je me suis orientée vers une seconde passion en effectuant ma Licence d’Histoire parcours Archéologie à l’Université de Bretagne Sud de Lorient. Toujours en gardant en tête mon attrait pour la culture et le patrimoine j’ai effectué deux stages au cours de ces trois années d’études. Le premier portait sur l’étude archéologique d’amphores gallo-romaines sur le site de Bibracte en Bourgogne. Durant ce stage j'ai notamment effectué le relevé, l'inventaire informatique et les dessins archéologiques du matériel recolté lors des fouilles précédentes. Le second stage s’est déroulé au service de l’animation de l’architecture et du patrimoine de la ville de Lorient. J'ai suivi les différents postes présents au sein du service. J'ai notamment secondé la mise en place de l'exposition à la galerie le Lieu sur les 350 ans de la ville. J'ai également suivi les guides-conférienciers et les animateurs durant la présentation de divers lieux de Lorient. Ces deux stages et donc ces deux approches bien différentes m’ont conduite à m’inscrire dans le Master politiques patrimoniales, développement culturel et territoires de l’UBS, où je suis actuellement.

J’ai également été bénévole pendant deux ans au sein de l’association MAPL, qui promeut la musique actuelle dans le Pays de Lorient. Durant ce bénévolat je me suis chargée de l'accueil avant le concert, de tenir le bar et de gérer les spectateurs.

Ce que je veux faire :

Je souhaiterais travailler dans le domaine de la médiation culturelle dans des musées ou dans des structures ayant pour thématique les sciences, allant des musées d'Histoire naturelle, des cités et centres scientifiques jusqu'aux musées archéologiques. J’effectue mon mémoire professionnel de Master 1 sur la médiation, la vulgarisation et la patrimonialisation de la connaissance scientifique. 

Juliette Rigaut

 portrait

 

Qui suis-je ?

Architecte de formation, curieuse du monde qui m’entoure, je suis passionnée par toutes les formes artistiques. Je suis aussi musicienne et plasticienne, j’aime expérimenter différentes matières pour exprimer ma créativité.

Mon parcours :

J’ai effectué 6 années d'études en architecture, validées par le Diplôme d'Etat d'Architecte et l'Habilitation à la Maitrise d'Oeuvre en Nom Propre (HMONP).
J'ai étudié à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles où je me suis spécialisée en construction écologique. Puis j'ai effectué une année d'Erasmus à l'Université d'Oxford Brookes. J'y ai intégré pendant un an un groupe de travail portant sur un sujet patrimonial : l'influence de la guerre dans l’environnement bâti. A cette occasion, je suis partie en voyage d’étude à Coventry (GB) et à Belgrade (Serbie). De retour en France, j’ai choisi pour mon projet de diplôme de travailler à la conception d’un musée de la mer implanté sur une friche à Marseille. J’ai exercé deux années en tant qu’architecte en Bretagne sur des projets d'habitats écologiques et des rénovations respectueuses du bâti ancien. En 2017 j’ai décidé de reprendre les études pour travailler dans le patrimoine et la culture. J'ai effectué un stage d'un mois en Juin 2017 au Service Culturel de la ville de Clohars Carnoët. J'ai participé au montage des expositions estvales avec l'artiste, les services techniques et les saisonniers ainsi qu'à la préparation de la saison culturelle de l'été.
Je travaille actuellement à la rédaction d'un mémoire dont le thème est : la médiation ludique pour les adultes dans les lieux patrimoniaux. Afin de compléter ce travail de recherche par une experience professionnelle, je serai en stage 4 mois au Manoir de Kernault à partir d'Avril 2018. Ce sera pour moi l'occasion de développer des outils et des activités ludiques de médiations pour les adultes autour des travaux du grenier à pan de bois.

Ce que je veux faire :

Sensible à l’architecture et aux espaces naturels, je souhaite travailler à la valorisation d’un site patrimonial via le spectacle vivant et l’art contemporain.

 

Guirec Zéo

Qui-suis-je ?

Passionné par l'histoire médiévale, mon attention se porte également sur les nouvelles technologies et les manières dont elles investissent nos pratiques culturelles. 

Mon parcours ?

Après l’obtention de ma licence d’histoire option géographie à l’Université de Tours, j'ai soutenu un mémoire portant sur les pratiques pénitentielles des moines iro-celtes des VIe et VIIe siècle, sous le regard bienveillant de François-Olivier Touati. Par la suite, je me suis aventuré au sein du master MEEF et, si j'ai rapidement compris qu'il me faudrait davantage évoluer dans le secteur culturel, je continue d'enseigner le français et l'histoire-géographie du collège à la licence.
Le sujet de mon mémoire professionnel porte actuellement sur les différentes formes de valorisation des vestiges médiévaux et religieux en Bretagne

Ce que je veux faire ?

Je souhaiterais allier mes recherches actuelles à la pratique : l'idéal serait d'allier les nouvelles technologies à la valorisation de vestiges médiévaux. 
Mon stage actuel de cinq mois intègre cette dynamique.